Alors on s’aime ! : thérapie conjugale

Ces dernières saisons, c’est toujours une bonne surprise de retrouver Corinne Touzet sur les planches. C’est au Théâtre des Variétés, entourée de Daniel Russo et Loup-Denis Elion, qu’elle tente de soigner son addiction pour les talons aiguilles et retrouver l’amour qui l’unit à son mari. Un trio détonnant pour une comédie rudement bien menée qui saura faire rire et séduire un large public.

Le trio dans la tourmente conjugale © DR
Le trio dans la tourmente conjugale © DR

Les trois coups retentissent. Bienvenue au théâtre ce soir ! Max vient de rentrer du travail, exténué. Il a faim mais, comme régulièrement, il n’y a plus rien dans les placards. Sa femme Charlotte, trop occupée à essayer ses nouveaux escarpins en écoutant à la radio une émission pour désespérés livrant en pâture leur vie sans saveur à une animatrice nocturne, préfère faire les boutiques que penser à ce qu’elle va préparer pour le diner. Tout l’emmerde dans la cuisine et « elle a plus d’affection pour ses pompes » que pour son conjoint. « Une femme sans talons c’est comme un flamant rose sans ses pattes » dit-elle donc évidemment, lorsque l’on vit avec un estomac sur pattes, cela fait des étincelles. Justement, voici qu’une énième dispute éclate. Il faut dire qu’en vingt-sept années de vie commune, ce n’est ni la première, ni la dernière. Ils s’aiment mais ne se supportent plus. Les chaussures volent et claquent comme les portes dans les triangles amoureux du théâtre de boulevard. Sauf qu’ici, pas d’amant mais Léonard, leur voisin du dessus, qui n’a qu’une seule envie : dormir ! Le voici donc qui arrive comme un chien dans un jeu de quille pour tenter de calmer le jeu. Grand mal lui en a pris. Charlotte a quitté son serre-tête mortuaire dont le voile de dentelle noire tranchait sur sa robe sexy rouge vif au profit d’une robe blanche légèrement bouffante répondant davantage aux critères de son époux, c’est-à-dire une tenue « entre Sainte-Vierge et prostituée ». Reconnaissant en Léonard le grand Docteur Love, conseiller dans la rubrique du courrier du cœur d’un magazine féminin, elle le supplie de leur venir en aide : « si vous repartez, nous on recommence et vous n’êtes pas prêt de dormir ». En caleçon et tee-shirt Superman, le voici à la rescousse d’un couple qui va devenir cobaye de son nouveau programme en dix leçons pour mieux se disputer. Ils vont très très mal (comme tout le monde) et le font savoir. Mais à vouloir aider, l’apprenti coach va lui-même se mettre dans une position délicate. Et à bien y réfléchir, « si on n’a plus les disputes, qu’est-ce qu’il nous reste ? ».

Sur le plateau, le trio fonctionne à merveille dans la mise en scène d’Anne Bourgeois (qui avait précédemment dirigée Corinne Touzet dans Voyage en ascenseur) qui insuffle un rythme qui jamais ne faiblit et qui, à l’inverse du couple, ne manque pas d’adrénaline. Daniel Russo est redoutable dans l’exercice du mari exténué par sa femme-enfant qui n’a aucune notion de la réalité, et encore moins de la politique puisqu’elle pense que Barack Obama « il est à gauche de la droite ». Le bougon donne de l’énergie à son personnage et est hilarant, notamment juché sur des talons à paillettes. A ses côtés, Corinne Touzet est délicieusement pétillante, hilare de naïveté, heureuse dans son paradis perché dans les nimbes des talons-hauts en mode Reine du shopping. L’actrice, qui se faisait plus discrète depuis l’arrêt de la série télévisée Une femme d’honneur, prouve une fois de plus, si tenté soit qu’il faille encore le démontrer, que l’orientation de sa carrière vers les comédies est un choix grandement judicieux. Ce registre lui va à ravir. Enfin, Loup-Denis Elion, connu pour son rôle de Cédric dans la série Scènes de ménage, complète la distribution. Il coache et arbitre le couple en crise à grand renfort de coups de sifflet stridents (difficile de ne pas répondre à un reproche par un autre reproche) et de conseils en apparence simples mais qui vont lui donner du fil à retordre en application sur ses deux cobayes. L’apprenti Docteur Love est l’atout charme de la distribution, notamment dans les scènes avec Marie, sa fiancée très particulière, qui se marie parfaitement avec le côté sexy de sa partenaire. Le trio est dynamique et ne manque pas de conviction. L’enthousiasme monté sur des escarpins se propage dans les rangs du théâtre et s’élève grâce à une touche de tendresse finale. Les scènes et les dialogues font mouche dans un texte efficace qui est un véritable régal, tant pour l’oreille que pour la mise en scène sans fausse note d’Anne Bourgeois qui ose même le cercueil en carton-pâte, tapissé de rose, à l’effigie de l’entreprise qui cartonne : du temps pour soi. Il est certain que dans ces moments-là, nous avons toute l’éternité.

Alors on s’aime ! est un beau moment de théâtre comme on aime et duquel on ressort avec le sourire et le plein de plaisir et de bonne humeur, avec les zygomatiques légèrement endoloris mais nous n’allons pas nous en plaindre, bien au contraire, puisque c’est tout ce que l’on aime ! Et nous n’avons même pas besoin de suivre le dixième et ultime conseil de Docteur Love, à savoir s’obliger à faire un compliment après chaque reproche, puisqu’il n’y a rien qui dysfonctionne dans cette pièce savoureuse. Alors refermons le placard à squelettes et laissons-nous porter par cette comédie légère qui nous rappelle combien « vivre à deux c’est dur mais vivre seul c’est l’enfer » !


La rédaction a assisté à la représentation du jeudi 20 décembre 2018


Alors on s’aime !

Texte : Flavia Coste

Mise en scène : Anne Bourgeois

Assistante à la mise en scène : Sonia Sariel

Décors : Jean-Michel Adam

Lumières : Laurent Béal

Assistant lumières : Didier Brun

Costumes : Cécile Magnan

Musique : François Peyroni

Distribution : Corinne Touzet (Charlotte), Daniel Russo (Max) et Loup-Denis Elion (Docteur Love)

Durée : 1h35

  • Du 20 septembre 2018 au 6 janvier 2019

Du mercredi au vendredi à 20h30

Le samedi à 16h30 et 20h30

Le dimanche à 17h00

Lieu : Théâtre des Variétés, 7 boulevard Montmartre, 75002 PARIS

Réservation : 01 42 33 09 92 ou theatresdesvarietes.com

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s