Névrotik-Hôtel : théâtre de chambre

Après Le Récital emphatique, présenté en 2011, Michel Fau incarne à nouveau une diva dans la reprise pour la seconde saison consécutive de Névrotik-Hôtel dans l’écrin toujours aussi somptueux du Théâtre des Bouffes du Nord. Aux côtés d’Antoine Kahan, il retrouve toute l’extravagance que l’on aime voir dans ses personnages sans pour autant nous faire totalement fantasmer. Il y a pourtant quelque chose qui nous attire comme un aimant dans cette comédie musicale de chambre d’un autre genre.

Antoine Kahan et Michel Fau dans Névrotik-Hôtel © Marcel Hartmann
Antoine Kahan et Michel Fau dans Névrotik-Hôtel © Marcel Hartmann

C’est dans un décor rose bonbon, kitsch à souhait, que la lumière se fait. A peine arrivée dans sa suite d’un palace logé sur la côte normande, Lady Margaret se plaint de tout. Les nerfs en pelote, elle peste contre le tableau accroché au-dessus du lit, représentant le Mont-Blanc vu de Chamonix. Très vite, c’est le groom qui s’attire les foudres de la dame car il n’est pas encore venu déposer les valises de cette cliente tatillonne. « Boy » s’est mis en route depuis une demi-heure sans avoir atteint le troisième étage. Grand mal lui en prendra puisqu’il aura bien toutes les peines du monde à fausser compagnie aux idées lumineuses de sa cliente couchées sur le contrat qu’elle lui propose.

Sur le plateau, ils sont deux à briller de mille feux. D’un côté, Michel Fau joue à fond la carte du travestissement. Tantôt agaçant, tantôt surprenant, il parvient néanmoins à toujours relancer l’attention du public lors des petites faiblesses textuelles et il vient finalement cueillir le spectateur qui se laisse berner par ce personnage féminin interprété par un homme qui gomme peu à peu les gros traits pour n’en laisser que les contours délicats. A ses côtés, le « boy » d’Antoine Kahan est plus en finesse mais chacune de ses apparitions est un réel plaisir. Evidemment, ni l’un ni l’autre ne sont chanteurs donc cela vire par moment au grotesque. Néanmoins, les paroles de certaines chansons ne laissent guère d’espoir à un quelconque sérieux. Il faut voir Michel Fau se pavaner sur La moustiquaire du Caire, debout sur le lit rose, sous le voile de tulle ou encore son duo mémorable du Printemps dans le Sussex où il esquisse quelques pas de danse savoureux et authentiques.

Michel Fau offre une belle performance de transformation physique et vocale. On y croit malgré les traits grossis et les quelques pointes de pathétique. Son travestissement finit par convaincre dans cette farce plaisante qui tient aussi au talent et aux facéties d’Antoine Kahan, tour à tour surpris, drôle, horrifié, sérieux ou fanfaron, acteur, chanteur ou acrobate. Le duo fonctionne plutôt bien dans les saynètes qui se succèdent dans des jeux de rôles hilarants ou touchants : le marin, le chevalier, l’otage… On se laisse prendre par cette histoire rose bonbon acidulée qui pétille dans la tête pour un Névrotik-Hôtel tout Fau tout femme fort agréable.


Névrotik-Hôtel

Trame et dialogues : Christian Siméon

Mise en scène : Michel Fau

Musiques : Jean-Pierre Stora

Décor : Emmanuel Charles

Costumes : David Belugou

Lumières : Joël Fabing

Maquillages : Pascale Fau

Perruque : Laure Talazac

Assistant à la mise en scène : Damien Lefèvre

Collaboration artistique : Sophie Tellier

Distribution : Michel Fau et Antoine Kahan accompagnés des musiciens Mathieu El Fassi (Piano), Laurent Derache (Accordéon) et Lionel Allemand (Violoncelle)

Durée : 1h30

  • Du 9 au 27 mai 2018

Du mardi au samedi à 20h30

Les dimanches à 16h

Lieu : Théâtre des Bouffes du Nord, 37bis boulevard de la Chapelle, 75010 PARIS

Réservations : 01 46 07 34 50 ou www.bouffesdunord.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s