Feeling Dubbing : sculpture sonore

C’est avec une réelle volonté de sortir de l’ombre l’art du doublage que Monira Al Qadiri sculpte les sons dans Feeling Dubbing, actuellement présenté au Kunstenfestivaldesarts de Bruxelles. Dans une performance vraisemblable et pertinente, elle manipule la voix humaine dans une œuvre protéiforme et séduisante.

Monira Al Qadiri dans Feeling Dubbing © Catherine Antoine
Monira Al Qadiri dans Feeling Dubbing © Catherine Antoine

La Voix ! Cet organe est sans aucun doute le plus complexe parmi ce qui caractérise l’être humain puisqu’il est unique mais surtout associé à une image. Pour Monira Al Qadiri, c’est celle de Kabamaru, un personnage de manga japonais qui a aiguisé son enfance, depuis le Koweit qu’elle a rejoint après avoir quitté son Sénégal natal. La Guerre du Golfe fait rage à cette époque et la jeune enfant est assignée à résidence, comme tout le monde, afin d’échapper aux combats. Pour tromper l’ennui, il reste une occupation exaltante lorsque l’on a sept ans qui consiste à regarder des dessins animés japonais, doublés en arabe : « C’était mon monde, celui que j’avais construit et qui me rendait si spécial ». Fasciné par l’homme en bleu, capable d’engloutir une quantité astronomique de nouilles, elle s’est élancée ensuite à sa recherche, jusqu’au Japon.

Dans Feeling Dubbing, Monira Al Qadiri propose une incarnation de la voix. A travers six histoires, elle nous replonge dans ses impressions d’antan. Sa quête nous trouble. Sur le plateau, une lourde marionnette à fil possède la voix de la doublure arabe de son héros. A ses côtés, elle est là, vêtue de la même manière, comme un double de chair et d’os mais qui ne parle qu’à de très rares occasions. Le physique anthropomorphe de Kabamaru suscite notre intérêt. La performance sensible qui nous est donné à voir nous amène à réfléchir sur le doublage et par extension sur le double, l’image que l’on renvoie et la voix. Elle n’a jamais rencontré celui qu’elle a suivi au bout du monde et se trouve démunie quand la fiction percute la réalité : « Je ne pouvais pas créer un lieu pour moi envers et contre tout. ».

Comme le personnage de manga l’explique parfaitement, il n’est qu’une voix, certes unique, mais conscient que des milliers d’enfants ont grandi au son de sa voix. Son pouvoir n’est pas réel et cette pièce, sensible, nous le rappelle inexorablement : « il est ma plus grande perte et ma plus grande tristesse ». A travers six brèves histoires sur le doublage arabe, nous retraçons l’existence de la Voix, celle qui semble venir d’une autre planète bien que supplantant l’image. L’émotion accroît lorsque la prise de conscience est effective : pas besoin de voir pour ressentir la joie ou la tristesse, l’euphorie ou le désespoir. La voix est ce qui anime le corps, même s’ils sont fictifs car elle, elle est réelle. Les sons existent vraiment, ils nous guident, nous façonnent.

Dans une scénographie très kitsch et au son d’une chanson énergique pour conclure la performance dans un esprit de show japonais, Feeling Dubbing prend le prétexte de partir en quête de William, la voix de Kabamaru pour déployer une réflexion sur ce qui nous fait rêver et nous met des étincelles dans les yeux. Tout cet univers fictionnel ne peut que déambuler dans nos vies comme des fantômes du passé pour nous qui sommes vivants et bien ancrés dans une réalité à l’âge adulte. Pourtant, ils hantent nos mémoires et façonnent l’être que nous sommes devenus. Certains disent qu’il suffisait d’un signe, mais parfois il ne suffit que d’une voix.


Feeling Dubbing

Présenté dans le cadre du Kunstenfestivaldesarts

Conception, création et direction : Monira Al Qadiri

Avec : Monira Al Qadiri et Wahid Jalal

Durée : 40min

  • Du 9 au 13 mai 2017 à 20h30

Lieu : Villa Empain, avenue Franklin Roosevelt 67 Franklin Rooseveltlaan, 1050 Bruxelles

Réservations : 02 210 87 37 ou www.kfda.be

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s