Julien Bouchard : « Avoir un album qui sort, c’est déjà quelque chose de bien »

Sélectionné pour les Inouïs 2017 au Printemps de Bourges, Julien Bouchard a donné un concert d’une demi-heure, format classique de ce vivier de nouveaux talents prêt à éclore et prendre leur envol. Vous voulez savoir qui il est ? Alors lisez-nous, on vous emmène au cœur du Festival pour une rencontre qui va à l’essentiel.

Julien Bouchard © Jean Elliot Senior
Julien Bouchard © Jean Elliot Senior

Julien, peux-tu nous raconter ton parcours musical ?

J’ai commencé à l’âge de quatorze ans, dans un groupe de punk, avec des copains d’école. J’ai continué jusqu’à maintenant à tracer ma route. J’ai toujours joué dans des projets, des groupes… Et puis je me suis lancé en solo récemment, il y a deux ou trois ans.

J’ai assisté à ton set et c’est plutôt éclectique. Comment définirais-tu la musique que tu joues ?

Et bien… Je dirai que ce sont des chansons. J’écris des chansons qui ne dépassent pas le format de quatre minutes avec des couplets et un refrain. J’aime écouter des chansons alors c’est ce que j’essaye de faire à mon tour.

Justement, quelle est ta playlist idéale ?

Ma playlist idéale ? C’est difficile car il y a beaucoup d’artistes que j’aime, aussi bien des anciens que des nouveaux. J’écoute un peu de tout et il y a des chansons que j’aime bien dans plein de styles différents. Ça dépend beaucoup de mon humeur et du moment.

En ce moment, au Printemps de Bourges, tu fais quel type d’écoute musicale ?

Pour être honnête, je n’ai pas beaucoup de temps. Mais depuis deux-trois jours, j’ai envie d’écouter Hey, Hey, My My de Neil Young. Il faut vraiment que je le fasse.

Quelles sont tes principales influences ?

Là encore, elles sont nombreuses et diversifiées. S’il faut en citer, je dirai Neil Young, Michel Polnareff, Florent Marchet, les Beatles, les Beach Boys… Ce sont des groupes que j’écoute toujours et qui m’ont donné envie de faire de la musique. J’aime beaucoup Kurt Weill en ce moment aussi.

Etre sélectionné aux Inouïs du Printemps de Bourges, cela représente quoi pour toi ?

C’est très chouette. Je suis très content d’être là et ça fait énormément plaisir d’être sélectionné et que des gens puissent reconnaître le travail effectué.

Ton premier album sort dans quelques jours. Dans quel état d’esprit es-tu ?

Je suis très excité et content évidemment. J’ai des retours presse qui sont plutôt sympas. Et puis avoir un album qui sort, c’est déjà en soi quelque chose de bien. C’est un aboutissement. Je me dis que c’est quelque chose de fini donc forcément, j’en suis ravi.

Que dirais-tu au public pour l’inciter à venir te voir sur scène ?

Des fois, on peut faire du punk !

Où peut-on te retrouver prochainement sur scène ?

On va jouer au Trois Baudets à Paris le 2 mai.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s