Tim Dup : une vie en chansons

C’est toujours un immense honneur d’ouvrir une édition du Printemps de Bourges. Pour ce 41ème opus, c’est Tim Dup, choisi par Renaud, qui a eu le privilège de faire sa première partie. L’artiste, qui vient de se voir remettre le Prix Coup de Cœur Chanson 2017 par l’Académie Charles Cros pour son album Vers les ourses polaires, a su s’imposer, du haut de ses 21 ans, face à un public qui n’est pas vraiment le sien mais qui devrait vite retenir son nom.

Tim Dup © SBJ
Tim Dup © SBJ

Une voix et un physique juvéniles, des arrangements musicaux soignés et des textes bien écrits avec une vraie sensibilité artistique, voici ce qu’est l’univers de Tim Dup. Il pourrait bien faire partie de la jeune génération montante de la chanson française. C’est en tout cas tout ce que l’on peut souhaiter au jeune homme, nullement impressionné par le public du Printemps de Bourges en ce soir d’ouverture. Conscient que les auditeurs ne sont pas venus pour lui, mais bel et bien pour Renaud, dont la voix fatiguée entendue en répétitions l’après-midi même ne nous a pas convaincus, il a déployé des pans de son univers musical, inspiré par son existence, et capte notre attention. Comme il le dit si bien, il n’a rien à perdre et tout à gagner ! Ses textes, mélancoliques, nous parlent car ils s’éclairent au spectre d’un quotidien réaliste d’un jeune actuel.

Pratiquant le piano depuis l’âge de 7 ans, le jeune homme s’accompagne sobrement avec un clavier pour traduire chaque émotion en notes de musique qui s’élèvent pour venir atteindre notre sensibilité. Ses chansons sont intenses et sincères. La première, écrite d’une traite dans un train reliant Paris à Rambouillet, sa ville d’origine, s’intitule TER Centre et prend sa source dans un quotidien bien ancré dans le monde qui l’entoure et l’inspire comme en témoigne également Moïra Gynt, dédiée à une fille rencontrée lorsqu’il préparait ses examens à la faculté. Il aurait souhaité une chose simple, clamant « c’est dans mon cœur que j’aimerai te porter » mais ce doux prénom tropical est resté à l’état de rêve inaccessible. Tim Dup c’est un peu le grand frère protecteur, tout mimi, qui affiche déjà un style mature et affirmé qui nous entraîne vers des lumières dorées peuplant nos songes.

Les arrangements musicaux sont plutôt modernes avec des teintes d’électro. Les textes, eux, sont proches de ce que pouvait écrire Jacques Brel ou encore Léo Ferré, amoureux de la chanson française et des mots délicats. Celui qui se définit comme « un ramasseur de souvenirs » a su saisir ses chimères et faire de ses rêves sa vie actuelle. Il devrait aller loin sans pour autant avoir besoin de « partir au bout de la terre » comme il le chante dans Vers les ourses polaires. Pour cette dernière chanson de la soirée, le noir s’est fait dans la salle et le public, conquis, a allumé un briquet ou la lampe torche du téléphone, faisant éclore un ciel étoilé sous le chapiteau du Printemps de Bourges, pour oublier le temps d’un instant, le climat politique actuel et tout ce qui nous consume.

Le premier album du jeune artiste au phrasé lent devrait sortir en octobre prochain mais il compte déjà à son actif un EP contenant quatre titres très prometteurs. Un conseil : retenez bien son nom car Tim Dup a tout dans ses bagages pour tracer sa route et se faire connaître du grand public. En tout cas, sa participation à Mes Hommes (création autour de Barbara), lui a permis de se faire agréablement remarquer par les festivaliers et il y a tout à penser qu’il continuera sur cette belle voie qui s’ouvre à lui. C’est tout le bonheur qu’on lui souhaite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s