On m’a parlé de vous : humanité dans l’œil d’un savant fou

C’est au Laurette Théâtre que nous avons rendez-vous pour découvrir un seul-en-scène étonnant dans lequel chacun peut facilement s’identifier. En effet, la jeune Marion Pouvreau aborde un sujet qui est aussi familier que mystérieux pour le spectateur puisqu’elle nous parle de nous dans une comédie drôle et intelligente entre théâtre d’objet et théâtre de conférence. Une très belle découverte comme un voyage scientifique au cœur de notre intimité à la saveur d’universalité débordante.

on-ma-parle-de-vous
© D.R

A jardin, lorsque le public s’installe dans la petite salle du Laurette Théâtre, nous remarquons un nécessaire de voyage composé d’une valise, d’un vanity, d’un appareil photo et d’un guide de Croatie. Au centre, deux cubes noirs attendent dans l’obscurité. Nous sommes prêts pour un périple mystérieux et familier au cœur de nos vies. Lorsque Marion Pouvreau paraît sur le plateau, c’est un véritable zéphyr scénique qui souffle devant nos yeux, faisant naître toute une galerie de personnages grâce à des objets de la vie quotidienne comme un tire-bouchon ou encore une brosse à cheveux. Elle nous parle de nous au détour d’expériences mais aussi de la vie et de l’humanité. Nous nous identifions instantanément dans la plupart des anecdotes narrées. C’est drôle, sympathique, enjoué, enlevé, tendre, énergique et dynamique.

Au départ, il y a eu une rencontre, de celles qui changent toute une vie. Ici, il s’agit d’un scientifique. Par les théories développées, nous accédons à la recette du bonheur faite de projets et de volonté. C’est avec beaucoup de fraîcheur que la jeune artiste nous parle des changements de notre société qui se montre parfois un peu trop virtuelle. Lunettes sur le nez, elle se lance dans le partage des idées scientifiques telles que les influences du groupe sur nos choix et ce moment où il nous éloigne de qui l’on est vraiment. En découle la théorie de la manipulation qui consiste à maintenir un auditoire dans l’ignorance et à l’encourager à se complaire dans la médiocrité. En revanche, à aucun moment cela n’est appliqué dans ce seule-en-scène qui ne se contente pas de nous distraire en créant des problèmes pour en offrir des solutions. Même s’il est indéniable que nous nous faisons tous plus ou moins manipuler et que nous tirons nous-mêmes les ficelles de nos vies, avec On m’a parlé de vous, nous répondons à l’appel de notre émotionnel et de notre côté rationnel. Marion Pouvreau distille des notes de bonheur au milieu des théories qui se transposent dans notre intime et régissent nos vies.

Avec On m’a parlé de vous, Marion Pouvreau expérimente les théories de nos vies dans un seule-en-scène d’une extrême fraîcheur. Elle déroule le fil rouge d’un nous universel pour aborder des thèmes multiples avec toujours beaucoup de justesse et un ton décalé qui captive l’auditoire et nous concerne tous. S’adressant aussi bien à la génération X et Y voire Z, son spectacle original et instructif saura séduire un large public. Elle vous donne rendez-vous avec vous-même chaque mardi soir à 21h30 au Théâtre Laurette jusqu’au 21 février pour un moment plein de vie, drôle, intelligent et tendrement sympathique.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s