Les malheurs de Monsieur Toudoux : comédie burlesque tout public

Il y a un endroit dans le sud de Paris qui n’oublie pas que les enfants sont les futurs spectateurs de demain. L’espace Paris Plaine soigne donc sa programmation et présente actuellement une comédie burlesque tout public, à voir de 6 à 136 ans. Avec Les malheurs de Monsieur Toudoux, toute la famille plongera avec délice dans un spectacle enlevé, énergique et pétillant à savourer en redécouvrant les textes de Feydeau et Courteline. Un régal à déguster durant les vacances d’hiver !

monsieur-toudoux
© D.R

La petite vie tranquille de Monsieur Toudoux vient de voler en éclats : il va être papa. C’est dans l’effervescence de cette bonne nouvelle que vont se succéder les situations les plus malencontreuses, de l’arrivée de ses beaux-parents à une crise de hoquet en passant par les envies saugrenues de sa femme, enceinte, qui va le faire tourner en bourrique avec un pot de chambre qu’elle souhaite voir transformé en couvre-chef.

La dernière création de la compagnie Ucorne, Les malheurs de Monsieur Toudoux, s’appuie sur deux pièces connues des comédies de boulevard : Léonie est en avance de Georges Feydeau et Les Boulingrins de Georges Courteline. Avec un montage astucieux et original des deux intrigues, c’est à la fois un spectacle burlesque, cocasse et pétillant qui s’offre à nous, sur fond de musique entraînante et dynamique. Sur le plateau, c’est un feu d’artifice artistique. Stéphane Bouby est un incroyable Monsieur Toudoux, totalement dépassé par les événements. Son visage, très expressif, séduit instantanément. A ses côtés, Clara Leduc est excellente en future maman capricieuse. La mystérieuse sage-femme, psychorigide et par conséquence très drôle est interprétée par Isabeau de R. avec beaucoup de justesse. Enfin, Philippe Cariou et Brigitte Guedj (que nous avions découverte cet été à Avignon dans Handball) forment un couple de beaux-parents détonnant et explosif.

La pièce joue sur le comique de répétition mais aussi sur le rythme enlevé dans l’enchaînement des saynètes. Avec les coulisses à vue, le choix a été fait de ne rien dissimuler pour le plus grand bonheur des spectateurs. Jouant sur une petite estrade comme au temps du Théâtre de Tréteaux, c’est une adaptation réussie qui nous est donné à voir grâce aux choix pertinents et savoureux d’Eric Fauveau qui en signe également la mise en scène. A certains moments, on y retrouve l’esprit de Tex Avery et tous les ingrédients nécessaire à une bonne comédie burlesque. C’est dingue, frais et ça met du baume au cœur et des sourires sur les lèvres des petits comme des grands.

En période de vacances scolaires, on ne sait bien souvent pas trop quoi faire avec les bambins. Si vous voulez échapper aux spectacles infantilisants, prenant votre progéniture pour des béotiens, alors rendez-vous avant le 19 février 2017 à l’Espace Paris Plaine pour cette comédie enlevée qui ne nivelle pas la culture du jeune public par le bas. Un excellent moment à partager en famille pour un divertissement qui saura séduire toutes les générations.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s