Raid Dingue de la nouvelle Pierre Richard

Dany Boon ne s’arrête plus. Après une année 2016 chargée avec Radin ! de Fred Cavayé, un doublage pour Le Bon Gros Géant et son one-man show Dany de Boon des Hauts-De-France, retrouvez-le dans Raid Dingue, son cinquième film en tant que réalisateur, dès le 1er février prochain dans nos salles obscures.

raid-dingue-affiche

Johanna Pasquali est une femme policière, rêveuse, maladroite et entêtée. Au grand désarroi de son mari et de son père, elle s’entraîne sans relâche pour atteindre son rêve le plus cher : être la première femme à faire partie de l’élite du RAID. Recalée pour la troisième fois aux tests d’admission, son père, Jacques Pasquali, Ministre de l’intérieur, profite de son statut politique pour de trouver un arrangement avec le Chef du RAID, Patrick Legrand. Il souhaite la faire accepter au sein de la formation mais juste pour la démotiver afin qu’elle abandonne. Naturellement, rien ne va se passer comme prévu puisque Johanna est une personne persévérante dans tout ce qu’elle entreprend. Sur les ordres du Chef du RAID, Eugène Froissard, dit Poissard, se voit obligé de former et d’intégrer Johanna dans son équipe qui doit faire face aux multiples critiques de celui-ci, devenu macho depuis la séparation d’avec sa femme.

Dany Boon revient avec une cinquième réalisation qu’il a présentée, hors compétition, en ouverture du 20ème Festival International du Film de Comédie de l’Alpe d’Huez 2017. Il est accompagné de deux actrices qu’il connaît très bien. En effet, il a déjà joué avec Alice Pol dans Supercondriaque et dans Un plan parfait, mais aussi avec Anne Marivin, dont on se souvient très bien dans Bienvenue chez les ch’tis, la postière qui vient en aide à un Dany Boon ivre comptant beaucoup trop de timbres « n’hérissons » et « z’hiboux » à une client.

Après un rôle d’avare, il incarne avec brio le pire misogyne de l’élite du RAID, qui déteste l’idée d’intégrer Johanna, « un oisillon tombé du nid avec une patte cassée » dans son équipe. Johanna est interprétée fabuleusement bien par une Alice Pol maladroite mais avec « beaucoup de qualités… cachées », touchante et drôle. Rien à voir avec Jean-Claude Dusse des Bronzés, Michel Blanc arbore ici un homme politique, le Ministre de l’intérieur, tentant de faire transgresser les règles de François Levantal, le Chef du RAID, afin de préserver sa fille. Florent Peyre, lui, fait une première apparition bien remarquée sur grand écran en tenant le rôle d’Olivier Lopez, coéquipier d’Eugène.

Bien sûr, il y a plein d’autres guest comme Anne Marivin, psychologue du RAID, Sabine Azéma, la belle-mère de Johanna qui aime son fils par-dessus tout mais pas sa future femme, Gil Alma, équipier de Johanna, Patrick Mille, jeune homme de bonne famille, héritier de l’entreprise familiale et le mari de Johanna, Yvan Attal, le braqueur qui finit par se travestir pour échapper aux policiers…

Contrairement à certaines comédies où tout est déjà vu dans la bande annonce que l’on nous repasse inlassablement avant la sortie officielle, celle-ci reste certes classique avec des scènes prévisibles, mais hilarante avec une succession de cascades et de facéties et nous ne sommes pas déçus du résultat. Nous entendons la salle, comble lors de l’avant-première, rire de bon cœur de la première à la dernière minute. Nous vous invitons donc à aller voir ce film et y passer un bon moment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s