Dérivée : le féminisme en théâtre-forum

C’est une séance de théâtre un peu particulière qui nous attendait le jeudi 15 décembre 2016 après-midi dans l’amphi de l’Institut Henri Poincaré. L’Institut Curie organisait sa journée autour de la thématique des Femmes et des Mathématiques et la pièce Dérivée, qui traite de l’accès des femmes aux sciences, y avait bien évidemment sa place en proposant du théâtre-forum par la Compagnie LAPS/équipe du matin à destination des lycéennes venus en nombre assister à la représentation pour tordre le cou aux tenaces idées reçues.

derivee
© DR

Dérivée, c’est l’histoire d’Alice, en Terminale Scientifique, qui, à quelques mois du baccalauréat, se pose de multiples questions sur son orientation. Entourée par son pote Bob, sa copine Eve, ses parents, son frère, ses professeurs…, la jeune femme est en proie à des préjugés sur sa filière qui renie son appartenance au genre féminin. Amoureuse des mathématiques, elle est vouée à suivre la route tracée pour elle et non emprunter des chemins de traverse pour ouvrir de nouvelles voies. Dans cette première partie, elle tente, impuissante, de mettre à mal les idées reçues sur les femmes et leur rapport aux sciences en pointant une réalité à laquelle les lycéennes de l’assemblée sont confrontées quotidiennement. Au milieu des questions de générations, c’est un monde sexiste, macho qui prévaut dans ce domaine scientifique où un avenir possible semble compromis puisque « souvent les gens qui ont trop d’ambition se rendent malheureux ». Est-elle condamnée à « travailler plus pour échouer plus » ? C’est en tout cas ce qu’elle souhaite laisser percer à la surface de sa conscience, jusque dans ses cauchemars avec la conseillère d’orientation qui ne fait que la dévaloriser.

Mais « quand une équation n’a pas de solution, il faut imaginer un autre ensemble ! ». C’est ce que choisit de faire la compagnie LAPS/équipe du matin sous l’égide d’Elise Pradinas qui, après la pièce, propose un véritable échange avec le public en débattant des questions de fond en s’emparant de Dérivée dont Emilie Lambert (qui signe aussi la mise en scène constructive et pertinente de cette performance ludique) et Cyril Vernet nous sensibilisent par un texte qui s’y prête amplement. Marie Mosser ouvre une multitude de portes en incarnant une timide Alice, en pleine recherche d’elle-même. Muriel Gaudin et Ayouba Ali endossent quant à eux tous les autres rôles avec beaucoup d’aisance. Si une seule note semble remettre tout son avenir en question, c’est surtout la société qui est pointée du doigt puisqu’elle empêche Alice d’y trouver sa place. Elle est en quelque sorte victime de son environnement. Nous sommes amenées à nous mettre à la place de la jeune femme et à reprendre certaines scènes-clés pour lever les stéréotypes et proposer une autre alternative que celle de devoir faire ses preuves et se battre pour ce que nous sommes. C’est le cas notamment avec le passage du repas familial où Théo, le frère d’Alice y va allègrement de tous les préjugés sur les filles. A l’aide de plusieurs improvisations, le public s’immerge dans le propos et change la donne. Il intègre une figure maternelle qui montre l’exemple, ni trop autoritaire ni trop laxiste mais au contraire à l’écoute, même si « à la maison ça ne se passe pas forcément ainsi » déplore une spectatrice active.

Le but du théâtre-forum est de confronter des idées, des points de vue, des représentations en partant d’une situation que le public visé connaît et vit quotidiennement. Cela crée un espace de parole libre, de confiance mais aussi un lieu d’expérimentation pour tester les idées en pratique bien que cela puisse être légèrement déstabilisant de se heurter à la réaction d’autrui. Le microcosme de l’existence d’Alice représente la société dans laquelle nous évoluons. Avec ce système pédagogique et immersif, le personnage d’Alice est rendu plus fort pour pouvoir avancer et surmonter les stéréotypes en ayant des exemples, des modèles, des conseils à suivre. Parce que c’est là aussi que réside le but du théâtre aujourd’hui, nous ne pouvons qu’encourager ce genre d’initiatives.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s