Je suis prof mais je me soigne : prendre le train de la vie

C’est au Théâtre de l’Ange qu’Eric Lallau revient à Avignon avec son seul-en-scène Je suis prof mais je me soigne. Ce chef d’établissement monte sur scène pour remuer le monde de l’Education nationale avec sincérité, réalisme et humour, à travers l’histoire d’un professeur qui, suite à un burn-out, tente de se reconstruire. Un savoureux parcours humain ponctué d’émotions, de réflexion et de respect.

je suis prof

Monsieur Grognon a suivi la filière scientifique, celle réservée aux meilleurs. Sa maîtrise de mathématiques en poche avec la mention très bien, il a évidemment choisis d’être prof afin de partager son savoir avec des jeunes qui ont encore tout à apprendre. Seulement, il y a un problème qu’il résume parfaitement : « Je savais tout sur les maths mais rien sur les jeunes ». Il va donc très vite devoir revoir sa copie et accepter la main tendue quand ses ambitions se heurteront aux exigences de l’Education nationale.

Eric Lallau sait de quoi il parle et il le fait bien. Avec Je suis prof mais je me soigne, il nous parle d’un professeur en particulier mais c’est toute l’humanité en général qui transparaît dans ce portrait. Il n’est pas nécessaire d’être enseignant pour se perdre en route en semant ses illusions et ses certitudes sur le chemin de la réalité. Dans un seul-en-scène à la narration très fluide, nous suivons les embûches de ce prof qui atterrit au soleil de Marseille, ne supporte pas la médiocrité et n’aime pas que l’on se moque de lui. S’imposer dans ce monde n’est pas chose aisée. A travers des anecdotes humoristiques, nous prenons conscience du décalage entre la bienveillance demandée par l’institution et la volonté d’obtenir de bons résultats, de viser la perfection, quitte à faire preuve de sévérité. C’est en voulant retrouver la paix de l’âme que Monsieur Grognon s’est décidé à consulter pour aussi ne plus confondre le pouvoir et l’autorité.

Sur scène, Eric Lallau est bien entendu Monsieur Grognon mais aussi une myriade d’autres personnages qui gravitent tous autour de ce prof en perdition. Les jeux de lumières renforcent la fluidité de la proposition scénique. Il occupe pleinement un espace nu qu’il habite d’une présence ferme mais touchante quand les fêlures se laissent entrevoir. A travers un traitement avant-gardiste fait de conseils surprenants et de lectures aux allures de guide de vie, l’intrigue progresse et nous ouvre les portes d’un questionnement sur nos propres ambitions et sur quel sens donner à notre existence quand on choisit notre voie avec le cœur  mais que notre raison d’être ne semble pas s’imposer d’elle-même. Il faut vivre son rêve, sa passion. Grâce au médecin de l’âme qu’il croise sur sa route, Monsieur Grognon parvient à grandir, à apprendre et à se reconstruire. Mais ce Monsieur Grognon, c’est aussi un peu de chacun d’entre nous. Dans la vie, il faut savoir pardonner, se libérer des chaînes du passé et être nous-mêmes.

Je suis prof mais je me soigne est une véritable renaissance. Le spectacle invite à un certain défoulement émotionnel et à être réaliste sans avoir peur du regard des autres, de montrer sa vulnérabilité. « N’imitez pas les autres, ne cherchez pas à faire partie du troupeau. Il faut oser dans la vie ». Alors osez partir à la découverte de ce chef d’établissement qui porte sur les planches la parole de tout un monde mais surtout de tout être humain. Quelle belle leçon de vie que celle de cette conclusion pleine de véracité : « J’arrête de me prendre au sérieux. Nous sommes tous prof car nous avons tous un vécu qui nous rend unique et quelque chose à transmettre à l’humanité ». Un spectacle théâtral pour dire que tout est possible dans la vie dont nous avions bien besoin en ces temps de doutes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s