Marie-Hélène Lentini : « Il faut profiter de ce qui nous arrive »

Pour les fans de séries télévisées, vous connaissez Marie-Hélène Lentini dans le rôle truculent de Madame Truche sur TF1 dans PEP’s. Les amoureux de théâtre l’ont certainement remarquée dans Coiffure et confidences qui a fait les beaux jours du Théâtre Michel à Paris. Durant ce festival d’Avignon, elle est à l’affiche de deux pièces dans le OFF, l’occasion pour nous d’en savoir un peu plus sur cette actrice de talent.

MH Lentini

Quel parcours vous a mené jusqu’au théâtre ?

Je suis une provinciale et je le revendique. J’ai toujours fait du théâtre au collège, du théâtre amateur, jusqu’à ce que je me décide à monter à la capitale. A Paris, je me suis inscrite dans le cours d’Yves Pignot qui s’appelait à l’époque « L’entrée des artistes ». Je suis restée 3 ans et j’ai rencontré des gens avec lesquels je suis toujours en contact et avec qui je rêvais de travailler comme par exemple Michel Fau. Nous étions ensemble en cours et ne nous sommes plus quittés. Je l’ai d’ailleurs retrouvé cette saison pour Fleurs de cactus. Ensuite, avec lui et d’autres filles du cours, nous avons monté une petite compagnie avec Un ouvrage de dames de Jean-Claude Danaud que l’on a présentée à Avignon. J’ai aussi fait partie du Mélo d’Amélie puis j’ai rencontré Didier Caron grâce à qui j’ai participé à l’aventure d’Un vrai bonheur. Par la suite, avec Didier, nous avons fait beaucoup de choses ensemble.

Dans le Festival d’Avignon OFF cette année, vous jouez dans deux pièces. A quoi ressemble votre journée type ?

Quand j’arrive à bien dormir, j’essaye de me lever vers 10h-10h30. Le matin, je reste cool, je fais des petites choses banales pour que le corps et la voix se réveillent doucement et la tête aussi. Ensuite je déjeune, je revoie mon texte et j’arrive à La Luna [pour Poisson et petits Pois ndlr] vers 15h. Jusqu’à 21h, en sortant de mon second spectacle, c’est un véritable marathon. Après La Luna, je rentre chez moi, je me douche, je prends un petit goûter pour reprendre des forces, je me relaxe, je prends des choses pour la gorge et je repars, cette fois-ci vers le Théâtre des Remparts [pour Tous nos vœux de bonheur ndlr]. Le soir, si j’ai un peu d’énergie je vais dîner ou sinon je m’écroule. Pas de rosé ni de pastis. Le secret pour moi, c’est de l’eau !

Dans Coiffure et confidences, il y avait déjà, mais abordé de manière différente, la thématique de la difficulté du bonheur. Quelle est votre propre conception du bonheur ?

Le bonheur, je n’y pense pas d’une manière générale. Je ne vais pas dire « tiens le bonheur c’est ceci ou cela ». Je pense qu’à chaque jour suffit sa peine et que ces jours vont être des moments de bonheur bien plus que le bonheur en général. C’est vrai que ça fait un peu bateau et que plein de gens le disent. Plus jeune, on se dit que le bonheur c’est de réussir dans ceci ou cela et puis on avance dans la vie. Il nous arrive des bonnes ou des mauvaises choses et finalement je crois qu’il faut profiter de ce qu’il nous arrive et même là, si Avignon c’est dur, il y a du monde et c’est un grand moment de bonheur. Je kiffe, même si je m’écroule le soir ! [rires]

Selon vous, quel rôle le spectacle vivant joue-t-il dans notre société actuelle ?

J’espère vraiment qu’il en joue un. En tout cas, je pense que oui. Je n’étais pas revenue à Avignon depuis très longtemps et je suis très surprise, agréablement, de voir tout ce monde, tous ces gens qui se déplacent pour voir des spectacles alors que d’autres viennent voir des choses qui se jouent depuis deux ou trois ans.  Heureusement, il y a des gens qui vont découvrir des créations. Pour l’instant, je n’ai pas fait de distribution de tract et aller à la rencontre des gens pour préserver ma voix mais je sais que cela fonctionne. Si vous prenez du temps avec les gens, qui sont là pour ça, et que vous leur parlez, ils seront intéressés. Ils vont voir des pièces. Ils seront peut-être 6 ou 7 dans une salle à prendre du plaisir comme ça et je trouve cela formidable. Il faut arrêter de dire que ça ne marche pas. Il y a des difficultés, c’est sûr et à Paris c’est autre chose mais ici, les gens sont là pour ça, pour le théâtre et ça c’est vachement bien. J’aime bien rencontrer le public à la sortie du spectacle. Ils n’ont pas toujours le temps parce qu’ils ont aussi un véritable marathon à faire mais je suis tombée sur des spectateurs ravis avec qui on a le temps de parler dans la rue. C’est cela qui est bien par rapport à Paris. Et quand ils aiment c’est mieux.

Que ce soit avec Madame Truche dans PEP’s, Thérèse dans Coiffure et confidences ou Charlotte dans Tous nos vœux de bonheur,  vos rôles marient toujours la tendresse et  l’humour. Y a-t-il un rôle que vous voudriez interpréter en particulier ?

Je ne vais pas partir dans des rôles de répertoire parce que je n’ai aucune idée et que cela va dépendre des propositions. Je ne vais pas dire « Moi je voudrais jouer Andromaque » par exemple. Je n’ai pas cette prétention là. Je fonctionne au coup de cœur dans ce que l’on me propose. C’est vrai que dans Coiffure et confidences et Tous nos vœux de bonheur, il y a autre chose qui transparaît et c’est cela que j’aime faire. Je ne suis pas sûre d’être faite pour la tragédie pure ou le « tagada tsoin tsoin ». Je préfère ce mélange et le fait de pouvoir cueillir les gens. Je trouve cela agréable. J’ai de la chance de jouer une comédie avec Tous nos vœux de bonheur et d’avoir un rôle plus dramatique avec Poisson et petits pois. Je suis comblée alors on verra !

Quels sont vos projets après Avignon ?

Je m’écroule quinze jours sur une plage ! Un peu de vacances et entre septembre et décembre, je pars en tournée avec Coiffure et confidences.  En janvier, nous partons sur les routes avec Fleurs de Cactus jusqu’en mai et nous reprendrons la pièce au Théâtre Antoine entre mi-mai et fin juin. Après, selon comment se seront passées les deux pièces que je joue ici, nous aurons peut-être une programmation sur Paris mais cela, c’est l’avenir qui nous le dira. Avignon, c’est jour par jour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s