Pourquoi ? : Michaël Hirsch questionne le monde

Après un passage très remarqué à Avignon l’été dernier, et à Paris cette saison, Michaël Hirsch s’installe tous les matins à 10h au Théâtre du Roi René pour reprendre son questionnement à grands coups de Pourquoi ? dans un seul en scène savoureux qui fait du bien. Coup de cœur pour ce spectacle et cet artiste qui sauront venir vous cueillir dans une émotion sincère et juste.

michael hirsch
© Fabienne Rappeneau

Dans une mise en scène sobre mais diablement efficace d’Ivan Calbérac (à qui l’on doit la pièce L’étudiante et Monsieur Henri, récemment adaptée au cinéma), nous suivons le parcours initiatique du jeune Michaël, de ses premiers pourquoi naïfs lorsqu’il était haut comme trois pommes, jusqu’à sa vieillesse, l’âge de la sagesse et de la raison. A chaque étape de sa vie, symbolisée par le changement d’un élément vestimentaire ou l’ajout d’un accessoire, le personnage ne cesse de s’interroger sur le monde qui l’entoure, aussi bien par des questions pertinentes que drôles, existentielles ou absurdes.

Cela commence dès la plus tendre enfance quand le petit Michaël, tenant la main de son père, abreuve l’adulte de ses incessants pourquoi ? qui trouvent constamment une réponse, même si ce n’est pas toujours celle attendue. Déjà, l’enfant sait que sa vie sera faite de questionnements plus ou moins intenses. « Si ça fait mal de grandir, moi je veux pas grandir » dit-il à son père. Et pourtant… Lorsque adolescent, il se rêve en guide de musée, il nous livre un magnifique moment linguistique, prônant le « doigt à la différence » dans de multiples et néanmoins délicieuses références exolinguistiques et culturelles.  Après s’être demandé « pourquoi changer le pansement alors qu’on pourrait penser le changement ? », le jeune adulte s’interroge sur les choix de vie et sur « Pourquoi choisir ? » puis « le choix est une ablation d’une part de rêve. ». Alors il imagine ce qu’il voudrait être et dans quel lieu, ce qui donne un formidable passage de jeux de mots se concluant sur « Je divorcerai à Aix mais je finirai riche à Bourges. » avant de parler inévitablement des femmes et du dicton « femme qui rit à moitié dans ton lit ». Plus vieux, il se questionnera sur la souffrance et sur « pourquoi vivre debout alors que l’homme couché passe son temps dans les étoiles ? ». Alors nous embarquons à bord d’un wagon-lit à la recherche des « homo ça pionce », un peuple qui a à sa tête le commandant Couchetôt, lancé dans la « couette du Graal ».

Michaël Hirsch est un virtuose de la langue française, un magicien qui manipule les sonorités et les sens pour les transformer en bons jeux de mots. Il s’amuse avec les lettres, les sons, les mots, les sens avec une habileté étonnante. Tout en délicatesse, les questionnements s’enchaînent avec humour, c’est indéniable, mais également avec finesse, pertinence et intelligence. Espiègle, curieux et sincère, ce comédien humoriste nous plonge dans un univers décalé où la subtilité se glisse en douceur dans chaque instant afin de pousser à des réflexions intéressantes. Et comme un dernier cadeau, il nous offre le Millepatte, un poème révolutionnaire écrit « en vers et contre tous » où nous sommes invités à préserver notre âme d’enfant et à résister à coups de « pourquoi ? », le plus fidèle ami de l’homme étant son point d’interrogation.

Avec un humour à la croisée de ses illustres aînés Raymond Devos et Pierre Desproges, Michaël Hirsch nous entraîne avec délice dans son univers insolite dont l’écriture, d’une pertinence incroyable, ravira les amoureux de la langue de Molière que nous sommes. Et si « l’Homme descend du songe », remercions Michaël Hirsch pour tant de rêve et de poésie le temps de partager quelques « pourquoi ? » enchanteurs.

Publicités

Une réflexion sur “Pourquoi ? : Michaël Hirsch questionne le monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s