Unusual Weather Phenomena Project : la météorologie musicale et poétique de Thom Luz

Après avoir présenté When I die, une histoire de fantômes avec de la musique, datant de 2013, le jeune metteur en scène suisse Thom Luz lève le voile à Nanterre-Amandiers, pour la première fois en France, sur sa dernière création, Unusual Weather Phenomena Project et nous fait découvrir son univers atypique mêlant la science à l’inexplicable dans un savoureux concert d’intempéries musicales.

IMG_4198

Des micros, des bandes magnétiques et des malles sont disposés sur le plateau des Amandiers. On se croirait dans un studio d’un autre temps mais c’est davantage un laboratoire où la musique est le matériau d’expérimentations pour des phénomènes inhabituels, anormaux et inexpliqués. La représentation s’ouvre dans un brouhaha ambiant qui nous fait instantanément penser à une multitude de possibilités pour y donner un sens. Nous optons pour des voix brouillées par un coup de vent en bord de mer mais cela pourrait très bien être également une atmosphère de spectateurs en ébullition avant une pièce de théâtre ou un concert et ne serait que ce qui parvient aux oreilles des personnes en coulisses. Peu importe, car déjà trois hommes et une femme en smocking font leur apparition à jardin. Leur voix ne nous parvient que de manière lointaine, la bande-son couvrant la signification de leurs mots, mais nous devinons qu’ils parlent du temps, sujet changeant au cœur des préoccupations humaines qui transcrit une communication superficielle mais inévitable dans un monde que nous ne maîtrisons pas. Ils seront bientôt rejoints par une armure qui se mouve délicatement et discrètement avant de tomber le heaume et de passer de spectatrice médusée d’un drôle de concert à chanteuse aux cheveux bleus sur l’enregistrement des bandes magnétiques disposées aux quatre coins cardinaux du plateau.

Sur l’écran, apparaît la mention « Londres, 1988 » avec un phénomène inexpliqué. Il en sera de même à deux autres reprises, en inversant l’ordre chronologique, comme en 1358 où un mystère nous est rapporté, à savoir celui qui veut qu’une personne touchée par la foudre parle une langue étrangère ou joue d’un nouvel instrument. Et c’est cela qui va être expérimenté en musique sur le plateau dans une extrême économie de mots (seul du texte projeté à différentes vitesses nous parvient par fragments) cédant la place à la sensibilité visuelle et auditive de chacun. Thom Luz remonte le temps comme un horloger au service de la nature. Il s’appuie sur l’ouvrage majeur du physicien  William R. Corliss, A Handbook of Unusual Natural Phenomena, paru en 1977, qui axe ses recherches sur des phénomènes que personne ne comprend, et mêle différents paramètres très intéressants pour enclencher une douce rêverie musicale et météorologique, un concert suspendu dans le temps où l’anomalistique devient une sensible harmonie grâce à la superposition d’éléments sonores comme symbolique de l’abondance de la nature, à l’image des dix sphères qui flottent maintenant dans les airs, au-dessus du plateau, retenues par les bandes magnétiques.

Pénétrer dans l’univers décalé, étrange et invraisemblable de Thom Luz revient à accéder à des territoires inconnus et parallèles, à croire en un monde situé à l’extérieur de nous-mêmes. Son travail atypique fait office d’OTNI (Oeuvre Théâtrale Non Identifiée) dont les scènes françaises ont un besoin urgent. Dans un geste délicat et poétique, il nous étonne, nous interpelle avec une partition qui fait la pluie et le beau temps sur les phénomènes irrationnels. Nous nous laissons porter par la musicalité des éléments et notre imagination prend en charge l’inexpliqué. Thom Luz invente un théâtre qui lui est propre et met en création sonore et visuelle son appréhension personnelle des mystères de la nature. Une originalité qui est loin de passer inaperçue en mettant en corrélation la musique et le théâtre afin d’agrandir notre horizon de vie et notre compréhension du monde par l’approche de l’anormalité, comme le souhaitait William R. Cortis.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s