Cérémonie des Molières 2016 : nominations et pronostics.

La prochaine cérémonie des Molières se tiendra le lundi 23 mai 2016. Présentée par Alex Lutz aux Folies Bergères, elle sera diffusée en différé sur France 2. Avec 5 nominations chacune, les pièces Fleur de Cactus et Qui a peur de Virginia Woolf font figure de favoris et nous regrettons de n’avoir vu ni l’une ni l’autre (avec pourtant déjà plus de 100 pièces chroniquées cette saison). Retour cependant sur des nominations sans grande surprise et sur nos pronostics à deux mois des résultats.

molières

Molière du Théâtre privé

– Fleur de Cactus, de Pierre Barillet et Jean-Pierre Gredy, mise en scène Michel Fau, Théâtre Antoine.

– Les Cavaliers, d’après Joseph Kessel, mise en scène Eric Bouvron et Anne Bourgeois, Théâtre La Bruyère.

– L’Être ou pas, de Jean-Claude Grumberg, mise en scène Charles Tordjman, Théâtre Antoine.

– Qui a peur de Virginia Woolf ? de Edward Albee, mise en scène Alain Françon, Théâtre de l’Œuvre.

 

Dans cette catégorie, bien que peu représentative de la richesse du Théâtre privé cette saison, notre vote irait pour Fleur de Cactus.

 

Molière du Théâtre public

– 20 000 lieues sous les mers, d’après Jules Verne, mise en scène Christian Hecq et Valérie Lesort, Théâtre du Vieux Colombier.

Ça ira (1) fin de Louis, de et mise en scène Joël Pommerat, Théâtre Nanterre-Amandiers.

– Lucrèce Borgia, de Victor Hugo, mise en scène Denis Podalydès, La Comédie Française.

Vu du Pont, d’Arthur Miller, mise en scène Ivo Van Hove, Théâtre de l’Odéon.

 

Pour sa forme novatrice, notre vote irait pour Ça ira (1) fin de Louis bien que les quatre pièces méritent ce Molière.

 

Molière de la Comédie

– Fleur de Cactus, de Pierre Barillet et Jean-Pierre Gredy, mise en scène Michel Fau, Théâtre Antoine.

– Les Faux British, de Henry Lewis, Jonathan Sayer et Henry Shields, mise en scène Gwen Aduh, Théâtre Tristan Bernard.

– Maris et Femmes, de Woody Allen, mise en scène Stéphane Hillel, Théâtre de Paris.

– Momo, de Sébastien Thiéry, mise en scène Ladislas Chollat, Théâtre de Paris.

 

Il nous semble que d’autres comédies ont été grandement oubliées mais votons tout de même pour Maris et femmes.

 

Molière de la Création visuelle

– 20 000 lieues sous les mers, d’après Jules Verne, mise en scène Christian Hecq et Valérie Lesort, Théâtre du Vieux Colombier.

– Fleur de Cactus, de Pierre Barillet et Jean-Pierre Gredy, mise en scène Michel Fau, Théâtre Antoine.

La Dame Blanche, de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino, mise en scène Sébastien Azzopardi, Théâtre du Palais-Royal.

Un certain Charles Spencer Chaplin, de et mise en scène Daniel Colas, Théâtre Montparnasse.

 

Bien que notre cœur balance entre les deux derniers nominés, notre choix se porte sur La dame blanche qui installe une atmosphère visuelle dès le hall d’entrée du théâtre.

 

Molière du Spectacle musical

– Cats, de Andrew Lloyd Webber, mise en scène Trevor Nunn et Gillian Lynne, Théâtre Mogador.

Irma la Douce, d’Alexandre Breffort et Marguerite Monnot, mise en scène Nicolas Briançon, Théâtre de la Porte Saint Martin.

Kiki, le Montparnasse des années folles, de Hervé Devolder et Milena Marinelli, mise en scène Hervé Devolder, Théâtre de la Huchette.

– Les Fiancés de Loches, de Georges Feydeau et Maurice Desvallières, mise en scène Hervé Devolder, Théâtre du Palais-Royal.

 

Sans aucune hésitation, notre vote irait à Kiki, le Montparnasse des années folles, une très belle découverte estivale dans un théâtre mythique.

 

Molière de l’Humour

– Alex Lutz, d’Alex Lutz et Tom Dingler, mise en scène Tom Dingler.

– Laurent Gerra, de Laurent Gerra et Jean-Jacques Peroni, mise en scène Laurent Gerra.

– Sophia Aram dans Le Fond de l’air effraie, de Sophia Aram et Benoît Cambillard, mise en scène Benoît Cambillard.

– Stéphane Guillon dans Certifié Conforme, de Stéphane Guillon, mise en scène Muriel Cousin.

– Valérie Lemercier  dans Valérie Lemercier au Théâtre du Châtelet de Valérie Lemercier et Sabine Haudepin.

 

Sans grande certitude, votons pour Valérie Lemercier bien que de jeunes humoristes auraient amplement mérité une nomination dans cette catégorie.

 

Molière du Jeune public

– Aladin, de Jean-Philippe Daguerre et Igor De Chaillé, mise en scène Jean-Philippe Daguerre, Théâtre du Palais-Royal.

– La petite fille aux allumettes, de Julien Salvia, Ludovic-Alexandre Vidal et Anthony Michineau, mise en scène David Rozen, Théâtre du Gymnase.

Pinocchio, de et mise en scène Joël Pommerat, Théâtre de l’Odéon.

– Raiponce et le Prince Aventurier, de Julien Salvia, Anthony Michineau et Ludovic-Alexandre Vidal, mise en scène Guillaume Bouchède, Théâtre de la Porte Saint-Martin.

 

Bien que nous attendions le Alice et autres merveilles de Fabrice Melquiot dans cette catégorie, notre vote se tourne vers le sombre Pinocchio de Joël Pommerat.

 

Molière du Seul(e) en scène

Ancien malade des Hôpitaux de Paris, de Daniel Pennac, mise en scène Benjamin Guillard, Théâtre de l’Atelier.

Les Chatouilles (ou la danse de la colère), d’Andréa Bescond, mise en scène Éric Métayer, Théâtre du Petit Montparnasse.

– Maligne, de Noémie Caillaut, Morgan Perez, Gabor Rassov et Caroline Verdu, mise en scène Morgan Perez, Théâtre de la Porte Saint-Martin.

Une vie sur mesure, de Cédric Chapuis, mise en scène Stéphane Batlle, Théâtre Tristan Bernard.

 

Dur choix que celui du seul-en-scène. Mais, en dépit de la qualité des autres nominations, nous votons sans conteste pour les sublimes Chatouilles. Un coup de cœur et un coup au cœur affirmés.

 

Molière du Comédien dans un spectacle de Théâtre public

– Charles Berling dans Vu du Pont d’Arthur Miller, mise en scène Ivo Van Hove.

– Christian Hecq dans 20 000 lieues sous les mers, d’après Jules Verne, mise en scène Christian Hecq et Valérie Lesort.

– Denis Lavant dans Les Fourberies de Scapin de Molière, mise en scène Marc Paquien.

– François Marthouret dans Les affaires sont les affaires d’Octave Mirbeau, mise en scène Claudia Stavisky.

– Michel Vuillermoz dans Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand, mise en scène Denis Podalydès.

 

Bien que ce soit dans une reprise, il semble évident que Michel Vuillermoz mérite ce Molière. C’est même étonnant qu’il ne l’est pas déjà obtenu pour ce rôle qui lui va à ravir.

 

Molière de la Comédienne dans un spectacle de Théâtre public

– Catherine Hiegel dans Le retour au désert de Bernard-Marie Koltès, mise en scène Arnaud Meunier.

– Dominique Blanc dans Les Liaisons Dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos, mise en scène Christine Letailleur.

– Francine Bergé dans Bettencourt Boulevard ou Une histoire de France de Michel Vinaver, mise en scène Christian Schiaretti.

– Isabelle Huppert dans Phèdre(s) d’après Wajdi Mouawad, Sarah Kane et J.M. Coetzee, mise en scène Krzysztof Warlikowski.

 

Trois pièces vues, trois pièces qui nous ont déçues pour différentes raisons mais trois comédiennes de talent que nous apprécions, c’est ce qui s’appelle un choix cornélien. Sans conviction certaine, nous attribuons notre vote à Catherine Hiegel.

 

Molière du Comédien dans un spectacle de Théâtre privé

– Michel Aumont dans Le Roi Lear de William Shakespeare, mise en scène Jean-Luc Revol.

– Michel Bouquet dans A tort et à raison de Ronald Harwood, mise en scène Georges Werler.

– Michel Fau dans Fleur de Cactus de Pierre Barillet et Jean-Pierre Gredy, mise en scène Michel Fau.

– Wladimir Yordanoff dans Qui a peur de Virginia Woolf ? d’Edward Albee, mise en scène Alain Françon.

 

Nous donnons notre vote à l’immense Michel Bouquet qui, à 90 ans, nous impressionne toujours autant sur scène.

 

Molière de la Comédienne dans un spectacle de Théâtre privé

– Catherine Frot dans Fleur de Cactus de Pierre Barillet et Jean-Pierre Gredy, mise en scène Michel Fau.

– Dominique Valadié dans Qui a peur de Virginia Woolf ? d’Edward Albee, mise en scène Alain Françon.

– Léa Drucker dans Un amour qui ne finit pas d’André Roussin, mise en scène Michel Fau.

– Muriel Robin dans Momo de Sébastien Thiéry, mise en scène Ladislas Chollat.

 

Catherine Frot reste une actrice talentueuse donc nous le attribuons notre vote les yeux fermés.

 

Molière du Comédien dans un second rôle

– Didier Brice dans A tort et à raison de Ronald Harwood, mise en scène Georges Werler.

– Jean-Michel Dupuis dans Le Mensonge de Florian Zeller, mise en scène Bernard Murat.

– Pierre-François Garel dans Qui a peur de Virginia Woolf ? d’Edward Albee, mise en scène Alain Françon.

– Sébastien Thiéry dans Momo de Sébastien Thiéry, mise en scène Ladislas Chollat.

– Thierry Lopez dans Avanti ! de Samuel Taylor, mise en scène Steve Suissa.

 

Didier Brice a su nous étonner dans A tort et à raison aux côtés de Michel Bouquet. Il remporte donc haut la main notre vote.

 

Molière de la Comédienne dans un second rôle

– Anne Bouvier dans Le Roi Lear de William Shakespeare, mise en scène Jean-Luc Revol.

– Béatrice Agenin dans Un certain Charles Spencer Chaplin, de et mise en scène Daniel Colas.

– Michèle Garcia dans La Dame Blanche, de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino, mise en scène Sébastien Azzopardi.

– Raphaëline Goupilleau dans La Médiation de Chloé Lambert, mise en scène Julien Boisselier.

 

Bien que Michèle Garcia fut étonnante dans La Dame Blanche, nous tenons à saluer la superbe prestation de Béatrice Agenin dans Un certain Charles Spencer Chaplin et lui donnons notre vote en toute confiance.

 

Molière de l’Auteur francophone vivant

– Jean-Claude Grumberg pour l’Être ou pas.

– Joël Pommerat pour Ça ira (1) fin de Louis.

– Léonore Confino pour Le poisson Belge.

– Michel Vinaver pour Bettencourt Boulevard ou Une histoire de France.

– Sébastien Thiéry pour Momo.

 

Pour cette écriture à la fois sensible et délicate, nous accordons notre vote à Léonore Confino qui a su nous faire rire et pleurer avec son touchant Poisson belge.

 

Molière du Metteur en scène d’un spectacle de Théâtre public

– Christian Hecq et Valérie Lesort pour 20 000 lieues sous les mers de Jules Verne.

– Eric Ruf pour Roméo et Juliette de William Shakespeare.

– Ivo Van Hove pour Vu du pont d’Arthur Miller.

– Joël Pommerat pour Ça ira (1) fin de Louis de Joël Pommerat.

 

Voici un vote délicat étant donné les quatre très belles mises en scène nominées. Cependant, notre cœur penche en faveur d’Eric Ruf pour sa première mise en scène en tant qu’administrateur de la Comédie-Française.

 

Molière du Metteur en scène d’un spectacle de Théâtre privé

– Alain Françon pour Qui a peur de Virginia Woolf ? d’Edward Albee.

– Eric Bouvron et Anne Bourgeois pour Les Cavaliers d’après Joseph Kessel.

– Michel Fau pour Fleur de Cactus de Pierre Barillet et Jean-Pierre Gredy.

– Sébastien Azzopardi pour La Dame Blanche de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino.

 

Pour la prise de risques, nous offrons notre vote à Sébastien Azzopardi.

 

Molière de la Révélation féminine

– Andréa Bescond dans Les Chatouilles (ou la danse de la colère) d’Andréa Bescond, mise en scène Éric Métayer.

– Géraldine Martineau dans Le poisson Belge de Léonore Confino, mise en scène Catherine Schaub.

– Mathilde Bisson dans Fleur de Cactus de Pierre Barillet et Jean-Pierre Gredy, mise en scène Michel Fau.

– Ophélia Kolb dans La Médiation de Chloé Lambert, mise en scène Julien Boisselier.

 

LA révélation ne peut être qu’Andréa Bescond, bien que Géraldine Martineau fut incroyable également. Mais le choix du cœur ne peut être contesté.

 

Molière de la Révélation masculine

– Alexis Moncorgé dans Amok de Stefan Zweig, mise en scène Caroline Darnay.

– Julien Dereims dans Libres sont les papillons de Léonard Gershe, mise en scène Jean-Luc Moreau.

– Nicolas Martinez dans Ça n’arrive pas qu’aux autres de et mise en scène Nicolas Martinez et Benoît Moret.

– Thierry Lopez dans Avanti ! de Samuel Taylor, mise en scène Steve Suissa.

 

Touchant et sensible, Julien Dereims obtient nos faveurs pour son très beau rôle dans Libres sont les papillons, aux côtés d’Anouchka Delon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s