Yann Guillarme fout le bordel et rebooste notre moral

Décidément, le Théâtre des Blancs-Manteaux renferme des trésors inestimables et s’impose comme l’écrin idéal pour accueillir toute une génération de jeunes humoristes dont il nous semble évident que nous allons très vite en entendre parler ailleurs. Cap sur une belle découverte : celle de Yann Guillarme, un jeune homme talentueux doté d’une grande générosité scénique.

yann-guillarme-visuel-fiche-spectacle

Après avoir présenté son spectacle à Lyon et au Festival Off d’Avignon 2015, Yann Guillarme débarque au Théâtre des Blancs-Manteaux avec un one-man show énergique et bien maîtrisé, qui nous fait voyager dans un humour drôle et sans prétention. Extrêmement dynamique, le jeune homme de 35 ans, fait preuve d’une très belle présence scénique et nous offre une heure de rire non stop. Non stop ? Pas véritablement car il faut avouer que Yann Guillarme possède la particularité surprenant de réussir à nous émouvoir dans un sketch sur la vie des spermatozoïdes, sous le commandement d’un Colonel pas très commode, nous faisant passer du rire aux larmes en une fraction de seconde grâce à un moment de tendresse traitant de la conception et de la naissance, inspiré par sa récente paternité.

Sur le plateau très intimiste, de son arrivée en musique jusqu’au  final, les sketchs du one-man show de Yann Guillarme partent tous d’une réalité banale dont l’humoriste s’empare pour l’emmener ailleurs, dans un autre univers, plus irréel mais terriblement drôle et parfois décalé comme celui sur la Bible dont il nous offre une savoureuse relecture de l’œuvre sans auteur (ce qui n’est déjà pas très courageux) où le personnage principal, Dieu, a voulu créer un grand camping, le Camping Paradise, et Noé s’est lancé dans un Titanic version Zoo de Vincennes. Mais le créateur, ayant fait mourir trop tôt son héros, va le ressusciter sous la forme d’un père, d’un fils et d’un Saint-Esprit qui est clairement un toxico qui n’est jamais vraiment redescendu. Oui c’est peut-être politiquement incorrect mais nous avons trouvé cela très drôle, n’en déplaise à ceux qui resteront hermétiques à un humour sincère qui n’a pas d’autre vocation que celle de nous divertir. Aussi hilarant en prof amusé de savoir qu’Amstrong « est le premier cycliste à avoir fait du jazz sur la Lune », et pacifiste en mettant les mêmes notes à Mohamed et Jacob pour éviter les conflits, qu’en homme phobique de l’avion dont le gilet de sauvetage ne lui sera pas d’une grande utilité vu qu’il panique déjà pour traverser un pédiluve alors forcément, une chute de plusieurs mètres dans l’océan lui semble anxiogène, Yann nous réserve également de beaux moments musicaux, avec une justesse notable, de la chanson sur la grande distribution en passant par l’enterrement de Mamie avec une chenille autour du caveau sur l’air de la Queuleuleu ou la succulente chanson d’amour à la gloire des MST, reprise du succès de Richard Cocciante et de son Coup de soleil. Ne repartez pas avant d’avoir téléchargé son application « baffeur » qui peut toujours servir vu qu’il « y’a de plus en plus de casse-couilles et de moins en moins qui en ont » et venez faire un petit tour en Bretagne pour jouer au jeu Roxane ou faire une partie de fléchettes avec les nains du coin.

Avec un humour parfois impertinent et une écriture percutante, Yann Guillarme a déjà tout d’un grand, et notamment le respect de son public. Le spectacle, bien rythmé, passe très vite et semble même un peu court, même si cela se termine par la bise de l’humoriste très charismatique. Vu dans la série Disparu sur France 2 dans un tout autre registre, souhaitons  au jeune homme une belle carrière sur l’avenue de l’humour et du succès.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s