Un nouveau départ : une rencontre décisive

Des années après l’arrêt de la série télévisée Une femme d’honneur qui fit les beaux jours de la première chaîne, et après Une journée particulière, nous retrouvons avec bonheur Corinne Touzet, entourée par Christian Vadim et Fanny Guillot pour une pièce drôle et optimiste d’Antoine Rault, mise en scène par Christophe Lidon.

06-UN-NOUVEAU-DEPART

En ce 23 décembre, Catherine trouve devant sa porte un SDF qu’elle chasse sans ménagement. Mais le lendemain, elle le découvre à nouveau sur le palier en compagnie de sa fille Sarah. Il est plutôt sympathique et « bonne patte » mais qui ne croit plus en grand-chose depuis que les épreuves de la vie ont fait de lui un homme meurtri. Tandis qu’une énième dispute mère-fille éclate et que l’adolescente de seize ans lui crie qu’elle n’a pas de cœur, Catherine décide, par provocation et riposte quelque peu puérile, d’inviter Michel à la table familiale pour le réveillon de Noël, sans se douter un instant que cela va bouleverser leur existence paisible.

Après un passage au Festival Off d’Avignon 2015, la pièce prend un nouveau départ  au Théâtre des Variétés. Ce conte de fée moderne et social fait le portrait de trois personnages fort attachants qui évoluent avec des dialogues et des situations savoureuses. Une véritable comédie romantique se met en place en traitant habilement des relations humaines. C’est à la fois tendre et drôle, malgré un pitch de départ pour le moins banal, maintes et maintes fois vu, surtout au cinéma, mais qui apporte une belle évolution pour chaque protagoniste du trio, très complice, qui prend vie grâce au talent bien maîtrisé des trois comédiens sur le plateau, faisant preuve à la fois de beaucoup d’humanité et d’humour. Dans un décor de hall d’immeuble en transparence et un intérieur cosy et raffiné, Corinne Touzet est extrêmement convaincante dans la peau de Catherine, une cadre dynamique, mère célibataire, qui, pleine de conviction, tente d’amorcer un nouveau départ dans la vie de Michel mais aussi dans la sienne, quitte à voir ses certitudes quelques peu chamboulées. A ses côtés Christian Vadim est touchant en SDF. Si au départ il montre quelques intonations de Bruno Moynot en Monsieur Preskovitch dans le célèbre Père-Noël est une ordure, il s’en distingue très vite et trouve le ton le plus juste pour nous toucher sans détour, au fur et à mesure que son personnage se fait moins maladroit et plus à l’aise en société. Il est formidable dans la scène de répétition de son futur entretien d’embauche. Ils font preuve tous les deux d’une grande justesse de jeu. Quant à Fanny Guillot, criante de naturel, elle excelle dans un rôle qui n’échappe pas à quelques facilités voire à certains clichés de l’adolescence féminine mais elle apporte beaucoup de fraîcheur et d’énergie sur le plateau. C’est une véritable tornade en micro-short avec un jeu très spontané. Malgré une fin convenue et un peu précipitée, le trio évite l’écueil du pathos avec une incroyable subtilité. La solitude de Catherine parvient à nous arracher une petite larme dans sa conversation téléphonique avec sa mère mais le reste du temps, nous rigolons joyeusement de leur difficulté d’aimer

Un nouveau départ est une pièce à la fois plaisante, rythmée, intelligente et sympathique, qui nous fait passer du rire à la tendresse par un texte drôle mais aussi touchant, servi par de brillants interprètes jusqu’au happy end. Une bouffée d’air frais, comme une surprise de Noël à l’orée du printemps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s