De la neige pour Noël fait renaître la magie des fêtes de fin d’année

Pour le grand retour au cinéma des personnages sortis tout droit de l’imagination du dessinateur Kjell Aukrust, le réalisateur norvégien Rasmus A. Siverstsen lance petits et grands dans le compte à rebours vers Noël.

 image des personnages

Noël approche dans le petit village norvégien de Pinchcliffe où vivent Féodor, Solan et Ludvig. Comme tous les habitants, ce touchant trio attend les premiers flocons. Le journal local annonce en vain chaque jour l’arrivée de la neige. Poussé par le directeur de ce périodique, Féodor, un inventeur farfelu décide de créer un canon à neige surpuissant, laissant Solan, une pie bavarde, intrépide et vantarde ainsi que Ludvig, le hérisson timide et peureux, se charger des derniers préparatifs avant Noël. Lorsque le rédacteur en chef sans scrupule piège le pauvre Ludvig et s’empare de l’invention délirante, tout bascule et commence une course contre la montre où vont se révéler toutes les ambitions individuelles.

Comme dans tous les bons films d’animation à destination première des jeunes enfants, il existe une forte opposition entre les gentils (le trio et les habitants espèrent juste un peu de neige pour que la magie opère) et les méchants (le rédacteur en chef et son journaliste souhaitent uniquement vendre au plus grand nombre leur papier, seul espoir pour eux d’être réhabilités auprès des villageois exaspérés). De la neige pour Noël jouit d’une grande maturité de narration, soulignée par la présence de la voix off qui accompagne le public dans les péripéties des personnages sans jamais être immersive et véhicule de belles valeurs comme le courage et le surpassement de soi au détriment de la vantardise et de la recherche du profit.

Les plus petits s’identifieront rapidement au hérisson, cet animal craintif qui a toutes les cartes de son destin en main et qui peut sauver la situation, à l’instar des Aventures de Porcinet dont le schéma et les valeurs sont assez proches de ce film d’animation norvégien, où le plus petit / faible en apparence triomphe, apprend, et sort grandi des situations sans pour autant se mettre en valeur et où toute la reconnaissance d’autrui s’exprime sur un air de Vivaldi. Néanmoins, pas de punition pour les méchants qui devront se contenter d’avoir une belle leçon de patience.

Rempli de bons sentiments, ce film drôle et plein d’humour ravira un public très large, et permettra d’attendre patiemment Noël en rêvant de voir un magnifique manteau neigeux recouvrir les plaines de nos campagnes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s